Un artiste critique Hollywood avec des panneaux à la Trois affiches tout près d’Ebbing, Missouri

bronte
Les femmes étaient plus représentées à l’époque victorienne qu’aujourd’hui dans la littérature anglophone
February 21, 2018
TELEMMGLPICT000156975505_trans_NvBQzQNjv4BqPVuawzosUaHPi3S7cErY20XLkSSZTY98Don8ONpQ2bQ
Mexique : la justice interdit la vente d’une Barbie à l’effigie de Frida Kahlo
April 20, 2018

Un artiste critique Hollywood avec des panneaux à la Trois affiches tout près d’Ebbing, Missouri

covered-billboards-protest

Radio-Canada avec CBC, 1er mars 2018

Un artiste de rue s’est inspiré des panneaux d’affichage du film Trois affiches tout près d’Ebbing, Missouri, en nomination aux Oscars dimanche.

À l’instar de Frances McDormand, qui interprète une mère qui loue trois panneaux publicitaires sur lesquels elle s’indigne de la lenteur de l’enquête sur la mort de sa fille, l’artiste de la « droite alternative » Sabo s’attaque à l’industrie du divertissement et à Hollywood.

Situés à Los Angeles, à quelques kilomètres du Dolby Theatre où auront lieu les Oscars dimanche, ses trois immenses panneaux d’affichage portent des messages qui attaquent Hollywood pour avoir prétendument protégé des pédophiles.

covered-billboards

« Et l’Oscar du plus grand pédophile est attribué à… », peut-on lire sur une des affiches. « Nous savions tous, et toujours pas d’arrestations », indique une autre affiche. « Nommez les noms sur scène ou fermez-la », est-il inscrit sur la troisième.

Les panneaux d’affichage ressemblent à celles du film Trois affiches tout près d’Ebbing, Missouri. Le texte est imprimé en noir sur un fond rouge.

trois-affiches-tout-pres-debbing-missouri-3

Sabo affirme qu’il est le créateur de ces affiches provocatrices. Il a affirmé au Hollywood Reporter que ses messages s’adressaient aux personnalités d’Hollywood qui permettent le harcèlement sexuel à travers leur silence.

Sabo a déjà critiqué des célébrités au moyen de fausses publicités provocatrices et de détournement d’affiches, y compris dans une campagne d’affiches soulignant l’ancienne association entre Meryl Streep et le producteur en disgrâce Harvey Weinstein.

 

 

Source : Radio-Canada