artsvox

Radio-Canada : 15 novembre 2016

Après 126 ans dans l’obscurité, un carnet de croquis perdu de Vincent Van Gogh sera publié partout dans le monde mardi, grâce à l’expertise d’une Canadienne.

L’ouvrage intitulé Vincent Van Gogh – Le brouillard d’Arles, carnet retrouvé (Éditions du Seuil) contient les dessins de la période de création la plus foisonnante de la vie de Van Gogh, lorsqu’il vivait dans le sud de la France. Il a alors créé ses toiles les plus célèbres, mais souffrait des tourments qui l’ont amené à couper son oreille et à passer des mois à l’hôpital tout en continuant à créer.

Il y a trois ans, Bogomila Welsh-Ovcharov, professeure retraitée de l’Université de Toronto, était en France lorsqu’un professeur d’art local lui a demandé de jeter un coup d’œil sur le matériel d’un artiste.

bogomila-welsh-ovcharov1

Celle qui a organisé de nombreuses expositions sur l’œuvre de Van Gogh est régulièrement consultée pour son expertise sur le peintre néerlandais. Souvent, la déception l’emporte sur la surprise ou sur la découverte. Pas cette fois-ci. Lorsqu’elle a ouvert le carnet, Bogomila Welsh-Ovcharov s’est exclamée : « Non, incroyable! »

Cette surprise allait prendre une ampleur insoupçonnée, puisque le carnet retrouvé renferme 65 dessins en tout.

Une prudence vite levée

La prudence initiale de Bogomila Welsh-Ovcharov sur l’authenticité des œuvres a rapidement laissé place à de l’enthousiasme lorsqu’elle a examiné la qualité et la technique des croquis.

bogomila-welsh-ovcharov

L’histoire d’un carnet

Le carnet de croquis de Vincent Van Gogh est un vieux livre d’environ 26 par 40 centimètres. Les propriétaires d’un café à Arles l’avaient donné au peintre en mai 1888. Les pages vierges de haute qualité étaient idéales pour qu’un artiste s’en serve comme carnet.

cover-of-vincent-van-gogh-the-lost-arles-sketchbook

Deux ans plus tard, après s’être coupé l’oreille à la suite d’une dispute avec le peintre Paul Gauguin, un médecin avec qui il s’était lié d’amitié lors de son hospitalisation de plusieurs mois dans les hôpitaux d’Arles et de Saint-Rémy renvoya le carnet de croquis aux propriétaires du café. Pendant des générations, le carnet est demeuré caché, probablement stocké avec les autres livres de l’entreprise.

Selon Bogomila Welsh-Ovcharov, ce carnet est le seul qui porte sur la période provençale de Van Gogh, où le peintre était « dans une des phases les plus productives et optimistes de sa vie ».

C’est là que l’artiste a créé ses œuvres les plus connues, et ces croquis retrouvés démontrent qu’il se préparait à les réaliser.

 

 

Source : Radio-Canada

November 15, 2016

Une Canadienne spécialiste de Van Gogh fait la découverte d’une vie

Radio-Canada : 15 novembre 2016 Après 126 ans dans l’obscurité, un carnet de croquis perdu de Vincent Van Gogh sera publié partout dans le monde mardi, grâce […]
November 2, 2016

Redécouvrir William Notman, plus grand photographe canadien du 19e siècle

Un texte de Valerie-Micaela Bain, 1er novembre 2016 Il a immortalisé le gratin montréalais, des lieux cultes de la ville et des paysages canadiens d’un océan […]
October 13, 2016

Bob Dylan, Prix Nobel de littérature 2016

Le Monde, 13 octobre 2016 L’Académie suédoise a choisi de récompenser le musicien et poète américain « pour avoir créé […] de nouveaux modes d’expression poétique ». Le […]
October 12, 2016

Salvador Dali : ses Dîners de Gala érotiques et baroques enfin réédités

Par Jean Talabot, 12 octobre 2016 Amateurs de diététique s’abstenir ! Quarante ans après avoir été publiées en 400 exemplaires seulement, les savoureuses recettes aphrodisiaques et […]